Les crus communaux du Muscadet

Ils représentent le haut-de-gamme en matière de vins du vignoble de Nantes. Ils offrent une complexité et une aptitude au vieillissement qui en font des vins de choix pour la gastronomie. Ils se hissent au rang des grands vins du Val de Loire.

La typicité du Pays Nantais est caractérisée par la diversité de l’expression de ses terroirs :
– les schistes, gneiss et orthogneiss sont des roches métamorphiques du granit (roche volcanique ou plutonique).
– l’amphibolite ou la serpentinite sont des roches métamorphiques du gabbro (autre roche volcanique ou plutonique).

Les vins de ces crus sont issus d’un élevage sur lie prolongé, de 18 à 24 mois minimum, de faibles rendements, et surtout ils expriment le sous-sol de leurs grands terroirs. Les 10 crus rassemblent une centaine de vignerons pour 200 hectares de vignes.

La diversité des terroirs se traduit par autant de profils aromatiques différents qui ne peuvent qu’attiser votre curiosité.

Clisson

~ 25 ha. Les Muscadets de Clisson allient puissance et générosité. Ils se caractérisent généralement par des degrés plus élevés, de la concentration et de la richesse en bouche. Au nez, ils exhalent des arômes de fruits cuits, d’agrumes mûrs, de miel et de coing. Clisson favorise en effet la recherche de très fortes maturités et ses vins nécessitent des élevages très longs, de 24 à 36 mois.
Ses sols ont une texture grossière de sables et de cailloux très drainants, peu fertiles. Le sous-sol, repose essentiellement sur une roche-mère : le « granite de Clisson ». Ce socle fracturé favorise l’implantation profonde des racines de la vigne.

Gorges

Ce sont des vins tout en longueur. Ils ont de la tension en bouche, des notes mentholées, citronnées, fumées voire pierreuses au nez, avec parfois des arômes d’agrumes ou de zestes d’agrumes. Pour ces vins, les vignerons procèdent à des élevages longs, voire très longs, de 24 à 40 mois.
Gorges est le secteur le plus ancien des crus du Muscadet. Gorges est structuré sur des coteaux ou des buttes tout autour de la Sèvre et de ses affluents. Les sols sont généralement assez profonds, avec une présence d’argile d’altération ou d’argile à quartz qui présentent une fertilité moyenne à forte. Le sous-sol est quant à lui homogène, constitué essentiellement de gabbros.

Le Pallet

Le Pallet produit des vins chaleureux et élégants, fruités et gourmands. Ils sont soutenus par une belle minéralité. Un élevage de 18 mois des vins suffit généralement à révéler leurs arômes puissants et à leur conférer leur onctuosité caractéristique.
Les sols caillouteux, peu profonds et drainants en coteaux apportent une vigueur modérée à la vigne. Le sous-sol est constitué de gneiss, orthogneiss et micaschistes.

Carte des crus du Muscadet > plus d’info

Les autres crus sont en cours d’agrément :
Les vins de Goulaine (~ 25 ha, ~ 150 ha classables), se caractérisent par l’élégance et l’équilibre. Ils sont harmonieux tout en étant riches en bouche. Au nez, on retrouve des nuances de fruits mûrs, fruits cuits, fruits secs, miel, accompagnés d’une jolie tension en fin de bouche. Ils sont élevés sur lie entre 20 et 30 mois.
Les sols sont peu à moyennement profonds, avec une texture à dominante de sables et sables grossiers. Le sous-sol est à dominante de roches métamorphiques siliceuses (gneiss et micaschistes).

Les vins de Château-Thébaud (~ 15ha – 5 ou 6 vignerons) révèlent des nuances olfactives qui évoquent les végétaux aromatiques comme le fenouil ou la réglisse, les épices tels l’anis. En bouche, ils sont équilibrés, tendus avec beaucoup de finesse et des finales légèrement salines. Ces vins demandent du temps pour développer leurs qualités, ils exigent donc des élevages prolongés sur lie, de 36 à 48 mois.
Le sol est parfois pierreux mais plus généralement sableux (issu de la roche désagrégée) et peu profond. Les vignes se situent sur un sous-sol de granodiorite (granite calco-alcalin) et gneiss issus de ce granite.

Les vins de Mouzillon-Tillières se distinguent par une structure montrant de beaux amers en bouche, ainsi qu’une trame tendue. Au niveau aromatique, la palette est complexe, alliant notamment des notes d’écorce d’agrumes, de thym, de poire pochée et d’épices douces. Parfois austères dans leur jeunesse, ils révèlent un important potentiel aromatique au cours de leur vieillissement.
Les sols sont moyennement profonds sur des altérations grossières de gabbro, appelées localement le « chappe ». On note aussi une tendance sablo-argileuse en surface.

Les vins de Monnières-Saint Fiacre sont charnus, dotés d’une texture crémeuse qui s’accompagne d’une subtile amertume rafraîchissante en finale. Leur bouquet aromatique s’articule autour des agrumes, de la fleur d’oranger des fruits exotiques, avec souvent des notes balsamiques telles que la cire et le miel.
Les sols sont assez pentus, de texture plutôt fine et limono-sableuse, de profondeur moyenne. Ils sont néanmoins plus argileux sur les altérites, ces formations géologiques nées de la décomposition des gneiss.

Les vins de La Haye Fouassière sont à la fois tendus et élégants. Ils se révèlent également très expressifs, sur des notes mentholées, de fruits, de fleurs et un côté pierreux et minéral en bouche. Les vins expriment avec des élevages sur lie généralement plus courts que dans les autres crus, d’environ 18 mois.
Son terroir est caractérisé par des sols superficiels, caillouteux à très caillouteux, pentus le long des coteaux de la Sèvre. Sur son secteur, la vigne suit un cycle très précoce, du débourrement à la maturité. Le sous-sol résulte d’un massif à forte dominante d’orthogneiss.

Les vins de Vallet sont riches et élégants, expressifs avec des arômes dominés par une expression très marquée des fruits et des fleurs. Ils ont une durée d’élevage supérieure à 18 mois.
Les sols sont peu à moyennement profonds, avec des profils sableux ou sablo-argileux. Le sous-sol est à dominante métamorphique (micaschistes). On note toutefois, sur des zones de failles, la présence de gabbro montrant des inclusions granitiques.

Les vins de Champtoceaux sont veloutés, voire soyeux. Les plus jeunes exhalent des parfums de fruits frais, d’agrumes, de pêche et de fleur d’oranger. En vieillissant, ils acquièrent des notes épicées et d’herbes aromatiques (thym, sauge, réglisse) ainsi que des arômes pâtissiers. De fins amers et un léger côté acidulé complètent la dégustation pour apporter un équilibre frais et élégant. Ces vins sont élevés sur lie 17 mois minimum.
Le sol de Champtoceaux est issu du métamorphisme de bassins de sédimentations. On retrouve majoritairement des micaschistes et ponctuellement des gneiss, leptynites, amphibolites et schistes.

Source : www.muscadet.fr

Autres infos sur le muscadet   > plus d’info

La Cave des Rochettes : propose les muscadets des crus de Clisson, de Gorges, de Goulaine, …

cru de Clisson : Paquereau dom de l’Epinay,
cru de Gorges : Damien Rineau dom Tour de Gallus,  > plus d’info
cru de Goulaine : dom Pierre Luneau-Papin  > plus d’info

Nombreux sont ces vins présents dans dans des grands restaurants gastronomiques et Étoilés

Sèvre et Maine dom de l’Epinay
Coteaux de la Loire : dom de la Pléiade > plus d’info

Nous devons être fiers de présenter les vins de notre région sur nos tables à nos convives et invités

Voici quelques idées d’accords mets et vin Muscadet

Huitres, coquillages, poissons crus de la cuisine asiatique.
Crustacés, poissons fins (raie, merlu, sole), salade composée autour du poisson.
Huitres charnues, plates, langoustes, araignées, poissons fumés, bars, St Jacques, poissons cuisinés avec fenouil ou épices anisés
Noix de St Jacques poêlées, poissons, viandes blanches, ris de veau, côte de veau,volaille, fromages, …
Homards grillés, veau, volaille, fromages de brebis et de chèvre.
Anchois, crudités, terrine de sardines, …