Vallée du Rhône du Nord au Sud

VdP (Vins de Pays)

  • Vaucluse Royère Igp : rouge
  • Gard Igp : rouge et blanc
  • Uzès Igp : rouge
  • Ardeche Igp : rouge
  • Visan Igp : rouge
  • Vaucluse Igp : rouge
  • Viognier Igp : blanc

Bib (Bag In Box)

  • Duché d’Uzès Igp : Mas Pellier : blanc
  • Gard Igp : Cellier Chartreux : rouge
  • Costières de Nîmes : Mourgues du Grès : rouge et rosé

Les Appellations de la Vallée du Rhône

Côte Rôtie
Ce vignoble se trouve sur la rive droite du Rhône, juste au sud de Lyon près de Vienne. Le plus ancien et le plus septentrional des Côtes-du-Rhône, il est aujourd’hui reconnu pour la qualité exceptionnelle de ses vins. Les vignes sont plantées en terrasses étroites sur des coteaux abrupts aux pentes vertigineuses. La Côte-Rôtie se caractérise par 2 terroirs bien distincts : la Côte Brune au nord et ses micaschistes riches en fer, et la Côte Blonde au sud, composé de gneiss et de sables argileux appelés « arzels ». Élevés lentement en fûts, les vins rouges sont intensément complexes, tanniques et puissants, appréciés pour leur authenticité et leur richesse en bouche. La Syrah, associée parfois à du Viognier, donne ici des vins aux notes de framboise et de violette dans leur jeunesse, qui révèlent de subtils arômes de vanille avec l’âge.  retour 

Condrieu
Ce vignoble ne produit que des vins blancs, très appréciés par la noblesse au 15ème siècle. On y cultive qu’un seul cépage : le Viognier. Ce cépage convient parfaitement aux terroirs de gneiss implantés sur des coteaux granitiques très abrupts. Les vignerons ont dû apprivoiser ce paysage par la construction de terrasses et de murets retenant la terre. Le Condrieu est un vin original qui présente une diversité aromatique extraordinaire, et une robe colorée qui se dore avec le vieillissement. Souple, frais et d’une belle longueur en bouche, il offre des parfums de fleurs (violette) et de fruits (abricots, pêches).  retour

Saint Joseph
Autrefois appelé « Vin de Mauves », il était très apprécié des rois de France au XIVème siècle. Il fut renommé « le Saint-Joseph» au XVIIIème siècle par les Jésuites de Tournon. Les sols granitiques légers, de schistes et de gneiss, sont plantés en cépages Syrah pour le rouge, en Marsanne et Roussanne pour les blancs. Le Saint-Joseph rouge est élégant et fin tout en développant une certaine puissance. Il se caractérise par ses parfums de cassis et framboise, puis réglisse et cuir après quelques années de garde. Le Saint-Joseph blanc développe quant à lui des arômes fleuris de d’acacia et de miel et de fruits estivaux comme l’abricot ou la pêche. retour

Hermitage
Ce vignoble de 135 hectares offre une grande richesse de terroirs: arènes granitiques, sols sableux ou terrains caillouteux. Planté sur la rive gauche du Rhône, le cépage Syrah affectionne particulièrement ces terroirs. Plus abrités du vent du nord, les coteaux exposés au sud du vignoble d’Hermitage donnent de très grands vins rouges de garde. Les meilleurs millésimes peuvent aller jusqu’à plusieurs décennies : puissants, tanniques mais qui conservent une exquise finesse en bouche. La Syrah donne des vins rouges colorés, qui dégagent une grande richesse aromatique (fruits mûrs, épices, sous-bois) qui exprimera toute sa complexité en vieillissant. La Marsanne et la Roussanne, qui servent à l’élaboration des Hermitages blancs, donnent ici des vins originaux et équilibrés, gras et parfumés, sans acidité et à la belle robe couleur d’or, qui vieillissent aussi très bien. retour

Crozes Hermitage
Les Crozes Hermitage du nord sont des rouges de caractère, plus proches des Hermitages, structurés et de bonne garde. Ceux du sud sont moins puissants, fruités et à consommer plus jeunes. Les blancs secs de Crozes-Hermitage sont frais et fruités, aux arômes d’agrumes, et peuvent gagner en amplitude et en potentiel de garde. La Syrah (rouges), la Marsanne et la Roussanne (blancs) restent les cépages typiques.  retour

Cornas
Petit vignoble d’une centaine d’hectares, face à Valence, son nom d’origine celte signifie « terres brûlées ». Le vignoble est exposé plein sud sur des pentes abruptes et rocailleuses. Cette orientation exceptionnelle procure au vin une maturité précoce. Cornas est exclusivement issu de la syrah. Son vin est très coloré, presque noir, charpenté, puissant, viril, révélant des arômes fruités et épicés après quelques années (jusqu’à 10 ans, voire plus).  retour

Saint-Péray
Vin blanc tranquille et vin mousseux. Situé sur rive droite du Rhône, son vignoble de 70 ha est à quelques kilomètres, à l’ouest de Valence, Son relief de coteaux granitiques est recouvert de limons, de loess et de débris calcaires. Ses deux cépages sont la Marsanne et la Roussane.  retour

Grignan-Les Adhémar (ex Tricastin)
Située sur la rive gauche du Rhône, de Montélimar à Saint Paul Trois Châteaux. Le sous-sol est principalement argilo-calcaire ou sablonneux, avec la présence de gros galets roulés par le Rhône ou de terrasses formées de cailloutis calcaires et d’alluvions anciennes en bordure de la plaine du Rhône. Les vins rouges représentent 72 % de la production, les rosés 22 % et les blancs 6 %. Le rendement de 30 hl/ha.
Cette appellation utilise 6 cépages pour les rouges : la syrah, le grenache et le carignan, la mourvèdre, le cinsault et le marselan. Ces vins rouges développent un bouquet d’épices douces, de fruits rouges et noirs, de réglisse et de garrigue. Certains expriment des notes florales, boisées et torréfiées. Les vins blancs, eux, sont issus de la marsanne, la roussanne, le bourboulenc, la clairette, le grenache blanc et le viognier.   retour

Châteauneuf du Pape
L’Aoc Châteauneuf-du-Pape est le fleuron du patrimoine viticole de la Vallée du Rhône méridionale, et un des plus grands crus français. Au XIVe siècle, le pape Jean XXII fit construire à Châteauneuf une forteresse et y développa le célèbre vignoble, dont la culture fut perpétuée dans la grande tradition papale de la Cité des Papes d’Avignon. Ce terroir, implanté sur la rive gauche du Rhône entre Avignon et Orange, est composé de vastes terrasses recouvertes d’argile rouge mêlée à de nombreux galets roulés de quartz. Traditionnellement 13 cépages peuvent être utilisés sur l’appellation. De nos jours, le grenache rouge est majoritairement représenté. Les vins rouges, d’une grande complexité, sont puissants, charpentés et équilibrés. Les blancs, tout en rondeur sont riches et aromatiques. Grand potentiel de garde, en blanc comme en rouge.  retour

Gigondas
L’Aoc Gigondas s’étend sur les 1 230 hectares du vignoble de la commune de Gigondas (Vaucluse), au pied des célèbres Dentelles de Montmirail. Le terroir se divise en 2 zones: – les pentes du massif, aux sols sableux sur sous-sols calcaires et de marnes, – et la haute terrasse de l’Ouvèze (un affluent du Rhône), aux sols caillouteux. Si le climat est clairement méditerranéen sur cette dernière, il est influencé par l’altitude sur les coteaux des Dentelles de Montmirail, avec plus de fraicheur. Les vins sont issus majoritairement de Grenache, avec en complément la syrah et le mourvèdre. Gigondas produit des vins reconnus comme puissants, charpentés, tanniques, et à forte teneur en alcool, qui rappellent que Châteauneuf-du-Pape n’est pas loin. Leur nez est bouqueté d’épices et d’un parfum d’olives noires et leur robe sombre. Ce sont de très bons vins de garde.  retour

Vacqueyras
Ce vignoble est implanté principalement sur les flancs du célèbre massif des dentelles de Montmirail et sur les terrasses de l’Ouvèze. Le sol, d’une grande diversité, est composé principalement d’argile, de sable, de galets roulés, d’éboulis calcaire et de calcaires rouges. Les rouges ainsi que les rosés sont issus majoritairement de Grenache, Syrah, Mourvèdre et Cinsault. Les blancs de Clairette, Grenache blanc, Bourboulenc et Roussanne. Amples, ronds et gras en bouche, on retrouve dans les vins rouges de Vacqueyras des notes de fruits rouges et de violette, mais également des parfums de réglisse et de sous bois. Ce sont des vins de caractères, équilibrés et fins, qui se consomment de préférence au bout de 2 à 3 années.  retour

Cairanne
Le village de Cairanne est situé dans le département du Vaucluse. Les Vignes  s’étendent en coteaux, sur un terrain composite formé de terres rouges argilo-calcaires et un substrat de grès. Les rouges sont faits à partir de grenache noir, de syrah et de mourvèdre. Les blancs sont produits à partir de grenache blanc, clairette, roussanne, marsanne, bourboulenc et viognier. Ce sont des vins de grande garde, 10 ans ou plus, possédant pour les rouges des saveurs de fruits à noyaux, évoluant en vieillissant vers des notes de cuir et de truffe.  retour

Beaumes-de-Venise (vin rouge)
L’appellation tire son nom des grottes naturelles (beaumes) du Vaucluse, au nord-est d’Avignon. Elle s’est fait d’abord connaître par son muscat (Muscat de Beaumes-de-Venise) sans doute l’un des meilleurs de France.
Sur des sols à base de marnes situés entre 100 et 600 m d’altitude, le vignoble profite d’un climat chaud protégée du mistral par les dentelles de Montmirail. L’appellation produit exclusivement des vins rouges élaborés à partir du grenache (50 % de l’encépagement), de la syrah (25 %), complétés de cinsault et de mourvèdre. Ce sont des vins puissants exhalant des arômes de cerise, de myrtille, de mûre, de réglisse et d’épices qui se gardent aisément 4 ans.  retour

Rasteau
Rasteau bénéficie d’un climat particulier dans le Rhône-Sud. Essentiellement orienté sud et protégé du mistral, le grenache y mûrit particulièrement bien. Le vin qui en résulte développe les arômes de figue, de chocolat noir et cette texture si typique de l’appellation.  retour

Sablet
Sablet dans le Vaucluse est contigu à celui de Gigondas, dans la partie nord des Dentelles de Montmirail sur des sols sableux : argiles rouges décalcifiées, mélangées à des cailloux de dimensions variées et sur des sols de grès rouges.  retour

Plan de Dieu
Plan de dieu dans le département du Vaucluse. Le vignoble s’étend sur 4 communes : Camaret-sur-Aigues, Jonquières, Travaillan et Violès sur de vastes terrasses alluviales du Riss, surmontée de cailloutis calcaires. Ces cailloutis reposent soit sur de l’argile bleue, soit sur des safres gréseux, assurant en période estivale des remontées d’humidité non négligeables.  retour

Côtes du Rhône Aop et Côtes du Rhône Villages Aop
L’Aop Côtes-du-Rhône est l’appellation régionale qui définit les vins produits dans l’ensemble de la Vallée du Rhône. De nombreuses Aop locales et communales distinguent des terroirs précis ou des spécificités de production. L’Aop s’étend sur 6 départements (Ardèche, Drôme, Gard, Loire, Rhône et Vaucluse), l’essentiel de la production provenant du vignoble méridional. L’encépagement des vignes est dominé par le Grenache pour les rouges et rosés, la Syrah étant également très présente dans toute la partie méridionale. De nombreux cépages complémentaires (Cinsault, Carignan, Counoise, Muscardin, Vaccarèse, Terret, …) viennent compléter les assemblages.
– Pour les Côtes du Rhône Villages, les rouges et les rosés sont composés de grenache 50 % minimum, syrah et/ou mourvèdre 20 % minimum (autres cépages de l’appellation admis 20 % maximum). Pour les blancs les cépages sont grenache blanc, clairette, marsanne, roussanne, bourboulenc, viognier.
Le rendement en Côtes du Rhône Villages et pour les communaux est fixé à 33 hl/ha.  retour

Tavel
Situé sur la rive droite du Rhône, dans le Gard, Tavel est le Grand Cru des vins rosés (uniquement).
Les 9 cépages qui le composent lui apportent sa robe rubis clair aux reflets topaze, sa puissance et le coté gouleyant aussi.
La syrah : puissance aromatique des fruits rouges et son nez de violette. Le mourvèdre : couleur et sa fraîcheur aromatique. Le cinsault : finesse. La clairette : onctuosité, ampleur et arômes de fleurs. Le grenache : rondeur et de sa puissance alcoolique. Le bourboulenc : notes florales. Le carignan : tannins. Le picpoul : finesse de ses notes fleuries. Le calitor cépage noir extrêmement rare.
Tavel est un rosé de gastronomie qui accompagnera vos repas variés car ce vin se mariera aussi bien avec viandes que poissons. Ce vin rosé peut vieillir qq années.  retour

Lirac
Situé à 3 km au nord de Tavel, entre garrigue et terres arides, sur les coteaux secs, calcaires et caillouteux.Disposé en terrasses et en coteaux, le vignoble de Lirac fait face sur la rive droite du Rhône à celui de Châteauneuf du Pape.
Lirac produit les 3 types de vins. Les rosés sont très proches du Tavel mais en moins charnus. Les rouges représentent 80 % de la production : robe rouge rubis, aux subtiles senteurs de fruits rouges, de fruits noirs et d’épices. Ils sont puissants, généreux. Ils se gardent jusqu’à 8 ans. Ils possèdent un minimum de 40 % de grenache. Les Blancs.  retour

Duché d’Uzès
Le vignoble de coteaux, entre Nîmes et Alès, occupe essentiellement la région des garrigues gardoise dotées de sols argilo-calcaires. Il est voisin à la fois des Coteaux du Languedoc, des Costières de Nîmes, à l’est, des Côtes du Rhône et au nord des Coteaux du Vivarais.
Les rouges (65 % de la production) sont à base de syrah et de grenache complétés de carignan, de mourvèdre et de cinsault. Ce sont des vins colorés et puissants, épicés et fruités, souvent marqués d’une pointe de réglisse, de poivre ou d’olive noire.
Les rosés (25 % de la production) sont issus majoritairement du grenache (50 %) et de la syrah avec en cépages complémentaires, le carignan, le mouvèdre et le cinsault. Les rosés frais et vifs, à la robe pétale de rose, teintée de violine exhalent les fruits mûrs.
Les blancs dorés avec 2 cépages dominants, le viognier et le grenache (10 % environ de sa production). Ce sont des vins d’une belle intensité aromatique avec des notes d’abricot et de fruits secs.  retour

Costières de Nîmes
Le plus méridional des vignobles de la Vallée du Rhône, juste au dessus de la Camargue est formée de collines et de plateaux. La vigne s’enracine dans des sols composés d’alluvions caillouteuses sur un sous-sol constitué de galets enveloppés sur une épaisseur de 5 à 15 mètres dans un sable jaune clair ou rouge foncé. On trouve également de l’argile rouge ainsi que du calcaire liant les galets. Bénéficiant d’un ensoleillement très important, le mistral assainit le vignoble lors des fortes pluies.
La production est constituée de vins rouges à 70 % (pour 25 % de rosés) issus des cépages : carignan, grenache, mourvèdre, syrah et cinsault (grenache blanc, roussanne, marsanne et viognier pour les blancs). Les Costières sont des vins qui s’expriment par des arômes de fruits rouges et noirs, d’épices douces, avec de légères notes torréfiées. Ils sont en général plus puissants et plus charpentés sur les versants tournés vers la mer, plus souples et fruités sur ceux exposés au nord.  retour